MAR

MAR

23 outubro, 2010



Regarde, il gèle
Là sous mes yeux
Des stalactites de rêves
Trop vieux

Toutes ces promesses
Qui s'évaporent
Vers d'autres ciels
Vers d'autres ports

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges
Je t'aime trop fort, ça te dérange
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges
Je t'aime trop fort
Mon ange, mon ange

De mille saveurs
Une seule me touche
Lorsque tes lèvres
Effleurent ma bouche

De tous ces vents,
Un seul me porte
Lorsque ton ombre
Passe ma porte

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges
Je t'aime trop fort, ça te dérange
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges
Je t'aime trop fort
Mon ange, mon ange

Prends mes soupirs
Donne moi des larmes
A trop mourir
On pose les armes

Respire encore
Mon doux mensonge
Que sur ton souffle
Le temps s'allonge

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges
Je t'aime trop fort, ça te dérange
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges
Je t'aime trop fort
Mon ange, mon ange

Seuls sur nos cendres
En équilibre
Mes poumons pleurent
Mon cœur est libre

Ta voix s'efface
De mes pensées
J'apprivoiserai
Ma liberté

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges
Je t'aime trop fort, ça te dérange
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges
Je t'aime trop fort
Mon ange, mon ange

Sem comentários: